La première agence de presse « radio » animée par des personnes en situation de handicap (mental ou physique) ou écartées de la vie sociale.

Notre société compte énormément de personnes qui sont pour diverses raisons dans les marges de la vie sociale. Jean-Luc Godard disait que c’est dans les marges que l’on relie les livres : cela a inspiré le nom de cette agence, « para » … à côte de. 

Bien sûr notre société regarde parfois à côté d’elle : les personnes en situation de handicap, les prisonniers, les personnes âgées dans les homes, les sans abris et autre réfugiés, … Elle en fait des sujets d’émission, d’articles, d’études, etc. Elle les interroge, leur « donne l’occasion de s’exprimer », etc. Dans le domaine de l’art ou du sport, elle a construit des dispositifs qui leur permettent même d’être acteurs de leur vie.

Cependant, elle leur donne rarement sinon jamais l’occasion d’être à part entière des sujets qui observent le monde, le nôtre et pas seulement le leur, qui interrogent ce qui s’écrit dans les pages « vu de la marge ». La plupart du temps, on ne les interrogent que pour les faire parler d’eux.

Aurions-nous peur de leur regard sur nos vies ?

A l’instar de ce que Jacques Duez a réalisé avec des enfants, s’intéressant « à leur n’importe quoi », interroger leurs représentations du monde,  et donc les amener à interroger le monde, et pas seulement à « exprimer le leur ». Cela ne se fait pas sans risques : nous observions leurs joies et leurs malheurs, à leur tour ils observent les nôtres. Sans retenue. Jacques Duez disait « Donc, de temps en temps, je crois qu’il faut accepter de se dévoyer. » (http://www.oejaj.cfwb.be/index.php?id=6170)

Ce site va rassembler du contenu, produit par Media Animation asbl, et co-réalisé par Zoé Jadoul, dans le cadre d’un programme d’éducation permanente. « Co-réalisé », parce que au fur et à mesure des ateliers et des rencontres, ces habitants de la marge ont acquis des degrés d’autonomie technique, relationnelle et éditoriale à partir desquels ils deviennent peu à peu des journalistes, des responsables éditoriaux, des techniciens à même de se saisir, ne fut-ce que partiellement, les outils de la radio pour choisir des sujets, produire du contenu, habiller une émission, et même l’animer « en direct ».

Nous avons ensemble pris la décision de mettre à disposition des médias et du public ces contenus : émissions thématiques complètes, capsules, micros-trottoirs, entretiens, etc. Et tous les médias sont invités à en user, abondamment.

Mais encore

PARA: Du latin para, impératif de parare (« parer, contrer »). Du grec ancien παράpará (« à coté de »),  préfixe entrant dans la composition de nombreux mots avec le sens de « à côté de », « en marge de » (paralittérature), de « complètement » (parachever), de « presque » (paratyphoïde).

PRESSE: Mécanisme destiné à exercer une pression sur un solide pour le comprimer ou y laisser une impression.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des